Cheikh Ahmad Assubay’i sur les événements du 13/11/2015 à Paris

Le questionneur :

« Notre Cheykh, nous nous excusons pour cet appel tardif (la nuit des événements du 13 novembre 2015), mais nous espérons de votre part un conseil autour des actes terroristes qui se sont déroulés et qui se déroulent à l’heure actuelle »

Réponse :

Je dis en premier lieu, c’est à Allah que nous appartenons et c’est vers Lui que nous retournerons, Ô Allah assiste nous durant notre épreuve, et fais la suivre d’une meilleure situation.

Et notre épreuve, ici, sont les Khawarijs, et ce que j’annonce en réponse à cette question, premièrement, le temps est adéquat pour se cramponner aux hadiths claires et explicite du prophète concernant les Khawarijs et de les affecter à ceux là (les Khawarijs) et leurs semblables qui portent cette même idéologie. et parmi ces hadiths, sa parole « jeûne d’age, faibles d’esprit, ils prononcent la parole du meilleur être-vivant puis ils sortent de l’islam comme la flèche sort de l’arc » puis il dit « tuez les » et il dit « si je les rencontrais je les tuerai à la manière du peuple de ‘Aad ». Et il dit les concernant, que l’un d’entre eux lit le Quran, sa saveur se voit sur lui puis il accuse son voisin de mécréance alors qu’en réalité c’est lui qui est plus en droit d’en être accusé.

Ainsi, le prophète les a décrit, a éclairci leur état, les a dévoilé à la Oumma, a informé qu’ils sont un immense danger pour la communauté de l’Islam et qu’ils sortent avec l’épée contre les dirigeants des musulmans, puis il a clairement éclairci leur jugement religieux : ils doivent être tués.

Il est donc obligatoire aux gens de science de les nommer par ce nom (Khawarijs) et de leur affecter les Hadiths du prophète. Et il est obligatoire aux différents états de les combattre et de les tuer car le prophète n’a pas dit, ni de dialoguer avec eux, ni d’étudier leurs situations et ni de faire des recherches les concernant etc…
Ce point concerne une innovation qui pénètre le coeur qui rend cette personne, même si il lit le Quran et multiplie les adorations, un Diable malade.

Globalement, leur innovation se résume au fait qu’ils sont d’avis que les systèmes actuellement présents dans les pays musulmans ne sont pas légiférés/légitimes. Il convient donc de les critiquer par ce moyen, et de ne pas perdre la vérité par de fausses interprétations qui mènent au laxisme envers eux, ou à affaiblir notre position à leur encontre. Ils sont des ennemis d’Allah, des ennemis de l’islam, des ennemis des musulmans.

Deuxièmement, il est obligatoire aux frères en France de proclamer deux points:

– Que nous nous désavouons de leurs paroles, de leurs actes, et de leur idéologie et que nous les prenons comme ennemis sincèrement pour Allah;
– Que nous devons éclaircir que la base de leur problème est avec nous les musulmans et qu’il n’est pas avec autres que nous.

Quant au fait qu’ils commettent des actes dans d’autres pays, c’est purement pour atteindre leurs objectifs politiques, mais leurs réels objectifs religieux sont de nous tuer nous les musulmans comme le prophète dit « ils tuent les gens de l’islam, et délaissent les gens de l’idolâtrie ».
Donc, si le Khariji, qu’il soit avec Da’ich ou non, avait le choix entre tuer un musulman qu’il prend religieusement pour ennemi et tuer un mécréant, il commencerait par tuer le musulman.

Troisièmement, il est obligatoire pour tous nos frères de se prêter au calme, à la patience et à demande d’aide à Allah, qu’ils s’orientent vers Allah par la demande de pardon, par le repentir et par son invocation, qu’ils s’attachent aux endroits dans lesquels ils ne seront pas exposés aux troubles, qu’ils prennent le calme comme provisions, qu’ils n’aient pas d’actes violents de vengeance.

Et c’est à Allah que je demande de guider les autorités afin qu’elle ne prenne pas quelqu’un pour l’erreur d’un autre, et l’affaire soit réglée, et que les responsables soit connus car les gens de la Sounnah n’ont pas de liens avec ces Khawarijs, ils sont plutôt leurs ennemis explicitement et implicitement. Nous demandons à Allah de préserver nos frères, et qu’ils les écartent du mal et des troubles et qu’Ils descendent sur eux la sérénité.

Quatrièmement, j’espère qu’Allah exalté soit-Il, et je Lui demande par ses plus beaux noms et ses attributs parfaits, que cette discordance et cet excès soit l’annonceur de la disparition de ces Khawarijs, de la fin de leur mal et de l’anéantissent de leur fausse idéologie car ils essayent de diriger les regards vers eux et de montrer des choses afin de se préserver alors qu’en réalité ils commencent à être encercler de toute part et leur état commence à se désintégrer, et il disparaitra par la puissance d’Allah et Sa force et il convient aux musulmans de ne pas désespérer de la miséricorde d’Allah.

Nous demandons à Allah par ses plus beaux noms et Ses attributs de la perfection, de nous protéger ainsi que nos frères, du mal des troubles exposés ou cachés et de retourner les manigances des Khawarijs contre eux même, et d’écarter l’Islam et les musulmans de leur mal qu’ils soient de ceux qui sont d’avis que nos systèmes, nos dirigeants, nos pays ne sont pas légiférés et légitimes, qu’ils soient de ceux qui utilisent les armes ou de ceux qui ont choisi la voie de la politique et de la paix et autres car tous ceux la, leur base et leur idéologie est unique, il est donc obligatoire au musulman d’avoir, vis à vis d’eux et de leur croyance, une position unique. Car le Daichi politicien et paisible peut se tourner vers les armes à tout moment, c’est ce que le prophète nous a informé.

Nous demandons donc à Allah de retourner leurs manigances contre eux même, et de protéger l’Islam et les musulmans de leur mal, car le mal qui découle de la déformation de la religion que pratiquent les Khawarijs qui ne combattent pas est pire encore pour l’islam et les musulmans que le mal dans lequel coule le sang, même si la deuxième situation sensibilise beaucoup plus la conscience des gens et leurs valeurs. Mais en réalité, d’un point de vue scientifique, le résultat des Khawarijs qui déforment la religion d’Allah sans être en guerre est plus dangereux pour l’islam que ces Da’ichites, que les musulmans prêtent une grande attention à cela.

Qu’Allah réforme notre situation et celle de tous les musulmans, que la prière et le salut soient sur le prophète, sa famille et ses compagnons.

Fin de Parole du Cheikh Ahmad Assubay’i -Qu’Allah le préserve-.
Le Samedi 3 Safar 1437 à 1h30, correspondant au 14 novembre 2015.


Plus d’articles…