La Lumière de la Sounna et du Tewhîd est auprès des Gens du Hadith, et les Ténèbres des hérésies et des passions recouvrent leurs détracteurs


Par cheikh Rabîc Ibn Hêdî cOumeyr El Medkhalî, traduit par Aboû Fahîma cAbd Ar-Rahmên El Bidjê’î. Publié par le Markaz Al-Jama’a dans Articles.

document-dossier-g388-orange-papier-icone-6665-128Au Nom d’Allâh, Le Tout-Miséricordieux, Le Très-Miséricordieux

Très certainement, les régions du Monde Islamique qui sont illuminées par les lumières du Livre et de la Sounna, sont les régions des gens du hadith faisant partie des Salafis. Et les contrées du Monde Musulman enténébrées sont celles des Gens de l’hérésie (innovation religieuse) et de l’égarement, qui contrent et combattent les Gens du Hadith.

Aussi, certes, les partis politiques contemporains, dont ceux des Frères Musulmans et leurs divisions, de même que les groupes égarés, dont les Tèblighs, veulent que ces Ténèbres persistent à recouvrir le Monde Musulman, et de façon généralisée. Ils ne font aucun acte pour les dissiper, et n’ont aucune volonté à les faire disparaître. Ils n’ont également aucune voie les amenant à les déraciner, et installer à la place le Tewhîd et la Lumière du Livre et de la Sounna.

Ainsi, ils font en sorte de faire durer ces Ténèbres, notamment les Ténèbres du Rafd (chiisme) et du soufisme, sous prétexte que ces derniers combattent  les ennemis de l’islam!, alors qu’ils ne le font pas en vérité. Mais également sous prétexte de leur axiome « Nous nous entraidons dans ce dont nous sommes d’accord; et, chacun excusera l’autre pour ce dont nous sommes en désaccord! ». Et aussi sous prétexte de rassembler les musulmans, dont font partie les Rawâfid (les chiites) ainsi que les exagérateurs parmi les soufis, afin de faire front aux ennemis de l’islam.

Or, de fait, ils n’ont de cesse de combattre les Gens du Hadith, et de mettre face à eux des obstacles et des barrages qui empêchent les gens de s’illuminer par les Lumières du Tewhîd, du livre et de la Sounna, et de la voie des pieux prédécesseurs, qui se trouvent chez les Gens du Hadith.

Alors, jusqu’à quand persistera cette protection des Ténèbres qui recouvrent amplement la nation?! Et quand est-ce que les musulmans verront cette Lumière?!

Ibn El Qayyim -qu’Allâh -Très-Haut- lui fasse miséricorde-, rapportant des propos d’As-Sèmcênî -qu’Allâh lui fasse miséricorde- a dit :

« Chaque secte parmi eux (les hérétiques) prétend que c’est elle qui tient à la charia islamique, et que c’est bien la vérité pratiquée par le Messager d’Allâh -prière et salut sur lui- à laquelle elle est en train de croire et qu’elle adopte. Or, Allâh -Très-Haut- refuse que la vérité et la croyance authentique soient ailleurs que chez les Gens du Hadith et des Êthâr (paroles et œuvres rapportées). Car ils ont successivement pris leur religion et leurs croyances de leurs prédécesseurs. Les générations descendantes les ont tirées des générations ascendantes, jusqu’à ce qu’elles sont parvenus aux Têbicîn (les successeurs des Compagnons). Et les successeurs ont pris la religion des compagnons du Prophète -prière et salut d’Allâh sur lui-. Et les Compagnons l’ont à leur tour prise du Messager d’Allâh -sur lui la prière et le salut-.

Et il n’y a certainement pas de voie pour connaître ce à quoi le Messager d’Allâh -prière et salut sur lui- appelait les gens, de par cette religion jouissant de rectitude, et ce chemin bien droit, que cette voie empruntée par les Gens du Hadith.

Parmi les arguments prouvant que les Gens du Hadith sont dans la vérité, c’est que si tu lis tous les livres qu’ils ont écrits, du premiers au dernier, autant les anciens que les nouveaux, tu les trouveras, nonobstant la différence des pays et des époques, et malgré l’éloignement les séparant du fait que chacun vit dans un territoire autre, qu’ils sont tous sur une même ligne concernant la croyance; et sur un même mode. Ils suivent dans ce domaine une seule et unique méthode, de laquelle ils ne dévient point ni ne s’en détournent. Leurs cœurs dans cela sont unifiés comme l’est le cœur d’un seul homme. Tu ne vois aucune différence ni divergence dans ce qu’ils rapportent.

Bien plus, même si tu réunis tous leurs propos et ce qu’ils ont transmis de la part de leurs prédécesseurs, tu les apercevras comme s’ils sont parvenus du cœur d’un même homme; qu’ils sont prononcés par une même langue! Y a-t-il, alors, un argument prouvant la vérité plus claire que celui-ci?! Allâh -Très-Haut soit-Il- a dit (traduction) :

{Mais ne méditent-ils pas le Qour’ên?! S’il provenait d’un autre qu’Allâh, ils y auraient certes trouvé beaucoup de divergence}, Ani-Nicê’ (Les Femmes), v. 82;

et Il a également dit (traduction) :

{Et appliquez-vous tous à la religion d’Allâh, et ne vous divisez pas; et évoquez le bienfait d’Allâh en votre faveur: quand vous étiez des ennemis puis Allâh a uni vos cœurs et vous êtes devenus par Sa grâce des frères.} Êl cImrân (La Famille d’Imran), v. 103.

Et, la cause qui a fait que les Gens du Hadith soient d’accord, c’est d’avoir pris la religion du Livre et de la Sounna, et par la voie de la transmission; ce qui leur a engendré l’accord et la convergence. Tandis que les Gens de l’hérésie ont pris la religion de leurs raisons, et cela leur a engendré la division et la divergence.

En effet, la transmission [an-nèql] et la narration des rapporteurs fiables qui la maîtrisent est très peu divergente. Et quand se trouvent tout de même des différences concernant un terme ou un mot, ceci ne nuit pas à la religion et ne lui porte pas atteinte. Quant au rationalisme, aux pensées éphémères et aux opinions, ils sont très peu convergents.

Nous avons aussi constaté que ce sont les Gens du Hadiths, aussi bien à l’époque ancienne qu’actuelle, qui ont voyagé pour rechercher ces hadiths. Ils les ont pris de leurs sources, et les ont mémorisés. Ils étaient heureux de les trouver, et ont appelé les gens à les suivre. Ils ont de même critiqué ceux qui s’en opposaient. Ces hadiths ont alors abondé auprès d’eux et entre leurs mains, au point d’être devenus célèbres de les détenir, tels que deviennent célèbres les partisans des différents domaines par leurs ouvrages et leurs professions.

Et nous avons également aperçu, dans le sens inverse, des gens se dépouiller de la mémorisation et de la connaissance de ces hadiths. Ils se sont aussi détournés de suivre ce qui en est authentique et notoire, se sont passés de fréquenter ce qui en sont spécialistes; voire ils ont porté atteinte à ces hadiths et leurs partisans, et ont en plus porté les gens à les délaisser tout en présentant les plus mauvaises paraboles à leur sujet; ils ont appelé leurs partisans par les sobriquets les plus moches tels que an-nawâsib (les haïsseurs de la famille du Prophète), el mouchabbiha (les assimilateurs ou comparatistes), el hechwiyya (les remplisseurs) et el moudjassima (les anthropomorphistes). Ainsi, nous avons alors su, par ces preuves manifestes et ces arguments bien établis, que les Gens du Hadith sont plus en droit de s’approprier ces hadiths que le reste des groupes. » Moukhtaçar As-Sawâciq (L’abrégé des foudres), pp. 423-429.

De même, les néo-détracteurs des Gens du Hadith ne cessent de ressasser les mêmes outrages que lancent les communistes, les laïcs et les partisans du cth (Renaissance) à l’encontre de leurs adversaires musulmans et autres, tels que de les traiter d’espions, d’agents secrets d’Amérique, de savants du sérail et de savants de la Cour!

Puisse Allâh guider tout le monde à la vérité, leur faire délaisser le faux et les sortir des Ténèbres des hérésies!

Écrit par Rabîc Ibn Hêdî cOumeyr El Medkhalî

Le 19/5/1421 H.


Plus d’articles…