Comme chacun sait, l’apprentissage la langue arabe ainsi que les sciences religieuses est une obligation qui nous incombent.

D’après Anas (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Apprendre la science est une obligation pour chaque musulman ». (Rapporté par Ibn Maja et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°72).

Le Markza Al-Jama’a à donc eu l’idée de faciliter cet apprentissage dans des établissements dont la renommée n’est plus à faire.

En quoi consiste ce projet?

L’objectif est de  financer des étudiants en sciences religieuses (Toulab ‘Ilm) dans de hautes institutions connues pour leur respect dans le suivi des pieux prédécesseurs (Salaf Salih).

La nécessité de ce projet vient de différents facteurs:

– Plusieurs étudiants d’Europe parti étudier sont forcés d’arrêter leurs études (parfois alors qu’ils sont en deuxième année).

– Nombreux sont ceux qui souhaitent partir étudier par amour de leur religion.

La seule chose qui les empêches d’atteindre leur but est le manque de moyens financiers!

Que proposez-vous?

Concrètement, nous proposons aux frères et soeurs qui le souhaitent de financer les études de ces étudiants. Mais cela ne s’arrête pas là, car cet investissement n’est pas à sens unique.

L’étudiant financé aura un devoir envers ses donateurs, il s’engagera auprès du Markaz Al-Jama’a à dispenser des cours et rappels dès qu’il en aura la capacité!

Quelles garanties apportez-vous?

Le but n’est pas simplement d’envoyer de l’argent, on ne peut pas se limiter à cela quand ce n’est pas le notre!

Chaque étudiant se verra attribuer un parrain qui s’assurera, de manière hebdomadaires, de son moral, de sa motivation et de ses avancements. En fonction de sa situation, son parrain lui apportera réconfort et conseil. Tout cela sera notifié par écris et nous publierons régulièrement  sur notre site des articles vous informant du statut de l’étudiant. Ce sera également une opportunité de tisser des liens avec les Shouyoukh qui sont sur place.

Rappels sur l’importance de la science:

D’après Houdeyfa Ibn Al Yaman (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Le mérite de la science est meilleur que le mérite de l’adoration et votre meilleure religion est le wara'(1) ». (Rapporté par Tabarani dans Al Mou’jam Al Awsat n°3960 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Taghrib n°68).

D’après Aicha (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Aucun homme n’est sorti de sa maison pour la recherche de la science sans qu’Allah ne lui facilite un chemin vers le paradis ». (Rapporté par Tabarani et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°5617).

D’après Anas (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui enseigne une science a la récompense de celui qui a oeuvré avec, sans que cela ne réduise en rien la récompense de celui qui a oeuvré ». (Rapporté par Ibn Maja et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°80).

L’imam Ibn Qayim Al Dajawziya (mort en 751) a dit dans Madarij As Salikin vol 2 p 490: « L’imam Ahmed Ibn Hanbal a dit: Les gens ont plus besoin de science qu’ils n’ont besoin de nourriture et de boisson. Ceci car une personne a besoin de nourriture une ou deux fois par jour, tandis qu’il a besoin de science à chacune de ses respirations.
Il nous a été rapporté que l’imam Chafi’i a dit: Apprendre la science est plus méritoire que la prière surérogatoire. L’imam Abou Hanifa a également mentionné cela.
Ibn Wahb a dit: Alors que j’étais devant l’imam Malik, j’ai posé mes feuillets (2) et je me suis levé pour prier. Alors il a dit: La chose pour laquelle tu t’es levé n’est pas meilleure que celle que tu as laissé ».


(1) Le wara’ signifie délaisser parfois certaines choses halal de peur de tomber dans le haram.

(2) Ibn Wahb était un des élèves de l’imam Malik et il a donc posé les feuillets sur lesquels il notait la science pour faire des prières surérogatoires.